" La fuite du Roi Gradlon" Evariste Luminais, Musée des beaux-arts de Quimper.gradlon2

Au VIème siècle, Gradlon le Grand, Roi de Cornouaille, fait construire pour sa fille Dahut la merveilleuse cité d'Ys. Se trouvant plus bas que la mer, elle est protégée des flots par une digue et le Roi garde toujours sur lui les clés de l'écluse qui ferme le port.

Mais Dahut s'ennuie dans cette si belle ville. Alors, chaque soir, elle fait venir au palais un nouvel amant. Elle l'oblige alors à porter un masque de soie qui, chaque matin, se transforme en griffes de métal, tuant le malheureux que l'on précipite ensuite du haut des falaises dans l'océan au delà de la baie des trépassés.

Or, un beau jour, arrive un séduidant prince vêtu de rouge. Dahut en tombe amoureuse. Mais le jeune home n'est autre que Satan, envoyé par Dieu, pour châtier la ville d'Ys. Il demande à Dahut, comme preuve de son amour, d'ouvrir la porte de l'océan. La jeune fille dérobe les clés à son père. Les flots en furie défèrlent sur Ys, l'engloutissant à tout jamais... Seul Gradlon sera sauvé, abandonnant Dahut à la mer comme l'ordonna Saint Guénolé. Changée en sirène, cette dernière deviendra Marie-Morgane. Depuis, tous les marins de Douranenez la craignent car elle est capable de les séduire pour les entraîner aux fonds des flots.

Gwelas-te morverc'h, pesketour
O kriban en bleo melen aour
Dre an heol splann, e ribl an dour ?
Gwelous a ris ar morverc'h venn,
M'he c'hlevis o kanann zoken
Klemvanus tonn ha kanaouenn.

(As-tu vu, pécheur, la fille de la mer, peignant ses cheveux blonds dorés au grand soleil sur le bord de l'eau ? J'ai vu la blanche fille de la mer, je l'ai même entendu chanter, plaintifs étaient l'air et la chanson).

wildduck5